Coming soon…l’espace Sunu Street!

Sans prévenir le temps passe et nous voilà à quelques jours de l’ouverture de L’espace Sunu Street au Centre Culturel Blaise Senghor.

 

Au mois de Mars s’engagent les travaux de rénovation de la salle d’exposition du centre.

Ils sont encadrés par Jean-Alain Van, ingénier dans le bâtiment, né à Dakar et venu tout droit de Paris pour mettre sa pierre à l’édifice Sunu Street.

Que demander de mieux pour l’assister qu’une équipe motivée et fanfaronne constituée de danseurs volontaires ! (Un grand merci à Ryou, Bakary, Émi, Nabi, Coucou et à tout ceux qui sont passé encourager)

Ça ponce, ça dévisse, ça enduit, ça peint, ça visse et toujours…ça danse ! ♥

Le tout ponctué d’anecdotes croquantes sur le Dakar des années 80’s et de proverbes wolof de Monsieur l’ingénieur.

Mais ne croyez pas, on bosse dure. Avant l’ouverture de la salle il faut

–       Refaire l’étanchéité du toit (formation au mois d’août = saison des pluies)
–       Refaire tout le système électrique en le mettant aux normes
–       Refaire les murs et les peindre
–       Mettre un sol adapté
–       Monter les miroirs et….
–       DANSER

Le bonheur de l’accomplissement est là. Pas à pas nous avançons.

La force et la beauté de ce projet résident dans l’instant présent, travailler main dans la main avec les acteurs concernés devenus des amis, travailler avec et pour cette grande famille en construction.

Une belle aventure qui est également l’occasion d’une rencontre intergénérationnelle et interculturelle.

Sunu Street c’est maintenant !

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements

Video de la semaine: L’association Danse Fé

 

DANSE Fé (Danse au Féminin) est une association 100% Féminine qui crée des plates formes d’expressions. Danse Fé a un groupe de danse Glamour et une compagnie de danse qui porte le même nom Cie Danse Fé. Elle a vu le jour au début de l’année 2010 et réunit des danseuses de différents groupes des capitales du sénégalaise et gabonaise. Le but recherché par cette association est de regrouper toutes ces danseuses en une seule entité afin que le monde artistique et le public se rendent compte que la femme est réellement impliquée, elle se soucie du devenir de la société.

L’équipe SUNU Street a rencontré Aida Camara et Mariama Jassi et les écoute nous parler de leur vécu dans la danse urbaine au Sénégal. 

 

1238316_10151876187483571_906025770_n 564714_10151545659278571_677487449_n 1979765_10152254287883571_1622989629_n 1795631_10152263267783571_1325755459_n

 

 

Evènement de Présentation du 9 Janvier 2014

Nous avons eu le plaisir de présenter notre projet, le 9 janvier dernier, dans la salle de spectacle du Centre Culturel Blaise Senghor, en présence de nos partenaires, l’Union Européenne, le directeur du CCBS, les membres de l’association Afreekanam et la directrice du festival Kay Fecc, Mme Gacirah Diagne, ainsi que des journalistes et acteurs des cultures urbaines.

Invitation_Sunu Street

 L’ évènement est un succes! 

Plus de cinquante jeunes danseurs des différents « crews » de Dakar sont présents, suivent avec intérêt la présentation du projet faite par rétroprojection, coupée de photos et vidéos sur la danse urbaine au Sénégal et le projet à venir. Nos différents partenaires prennent également la parole

7986_284201761733825_601437452_n 1017536_284200018400666_1914835157_n 1531982_284203861733615_1494854730_n

1549524_201017176768319_1261975114_n 69497_201017980101572_1708762148_n

Plus d’images sur la galerie photo

Apres des échanges et questions-réponses par les différents intervenants, la présentation se conclut par une surprise : les danseurs sont invités à monter sur scène pour une session freestyle au rythme des percussions …!

1509191_201019683434735_1214982987_n

Plus d’images sur la galerie photo

Les retours du public sont unanimement positifs et enthousiastes : le projet gagne en visibilité, en adhérents et en bons conseils. Les prochaines étapes : le démarrage effectif avec l’aménagement de l’espace dédié au sein du Centre Culturel Blaise Senghor. Au boulot !

SUNU Street: Entretien a la Radio Sénégalaise Internationale

Entretien de Naima Gaye, Khoudia Touré et Anne-Marie Van avec Alioune Diop, dans l’émission “Les matins de RSI”.

Les matins de RSI s’intéressent de façon large aux différentes facettes du patrimoine culturel national. Cette émission organisée par un homme de culture Alioune Diop est animée en compagnie d’un invité du monde de la culture pour échanger sur des questions qui touchent à l’art plastique, à la danse, à la production artistique, du théâtre etc.

Entretien du mercredi 8 Janvier 2014.

https://soundcloud.com/nachkeepon/sunu-street-la-rsi-avec